Les dérapages des candidats FN ? Les électeurs s’en contrefichent !

Marine Le Pen et Le Front National actualités
FRANCE, Nanterre: French far-right Front National party honorary president Jean-Marie Le Pen speaks to the press after the announcement of the first round of the French departmental elections' results at the party headquarters in Paris, France on March 22, 2015. - CITIZENSIDE/FRANCOIS PAULETTO

Ils ont été épinglés pour leurs propos racistes, antisémites ou homophobes. Ils passent pourtant haut la main l’épreuve du premier tour des départementales.

http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/elections-departementales-2015/20150323.OBS5320/les-derapages-des-candidats-fn-les-electeurs-s-en-contrefichent.html

Partager ce contenu

« Votre petit message méchant ne nous a pas touchés ». Le texto est signé Francis Boudrenghien, candidat FN à Anzin, dont « l’Obs » avait épinglé les propos sur les arabes « nique ta mère » dans son dossier sur le vrai visage des candidats FN. Le 22 mars, il a terminé en tête dans son canton du Nord avec 40% des voix ! Une vingtaine d’autres candidats figuraient dans notre enquête. Leurs dérapages racistes, antisémites ou xénophobes leurs ont-il porté préjudice ? Pas vraiment : sept des dix-huit candidats cités sont qualifiés pour le second tour.

Parmi eux : Christian Benner qui s’était félicité du lynchage d’un rom, a obtenu 27,91% dans son canton de Côte-d’Or. Mais aussi Fabrice Mathieu à Reims (29,85%). Michel Verdin qui avait estimé que « les tsiganes n’ont plus leur place dans nos sociétés » se maintient dans l’Indre avec 24,99 % des voix. Dans le même département, Catherine Cauzeret (26,37%) portera les couleurs du FN dimanche face à la liste de droite. Enfin Cotrone Domenico à Grasse (31,60 %) et Corinne Bougault dans la Charente-Maritime seront chacun face à des candidats socialistes.

Eliminés mais pas désavoués

Quant aux éliminés du premier tour, ils n’ont pas pour autant été totalement désavoués par les électeurs. A l’instar de Thierry Kern qui appelait à se « débarrasser » de ces « musulmans » de merde au lendemain des attentats de janvier qui s’est classé second derrière la liste de droite élu au premier tour mais a tout de même recueilli 34,09 % dans son canton du Haut Rhin.

Idem pour Dominique Poinard qui obtient 28,8% face au président du parti radical Jean-Michel Baylet élu au premier tour à Valence d’Agen. Jean-François Gaspard Angeli qui jugeait que « les noirs avaient 2000 de retard » s’est, lui, classé en troisième position avec 25,65 % des voix à Gap. Quant à Gérard Balestas dans les Hautes Pyrénées, il s’est classé en troisième position avec 17,30%.

Jean-Françis Etienne, le candidat en Lozère qui ouvrait le dossier avec un florilège de propos pénalement répréhensibles termine 4e avec 10%. Jérémy Aycart, est lui troisième, à Limoges 13,81 %.

Loïc de Fleurelle (10,58%) qui souhaitait « réhabiliter Pétain » ne sera pas non plus au second tour. Quant à Katia Sandri qui avait partagé une image de Christiane Taubira en Guenon à Ajaccio, elle réalise un score de 13,08%. Michel Bruschini en Corse du Nord est éliminé avec 17,54% des suffrages. Philippe Cadéo à Limoges avec 17,07 % et Jérôme Moulinet à Périgueux qui n’hésite pas à parler du « génocide des blancs » a obtenu 15,97% des suffrages.

« Elle recycle tous les détritus »

Dans un second article, publié sur le site internet de l' »Obs », nous évoquions les propos de huit autres candidats. Le ratio est encore plus important puisque sept d’entre eux seront au second tour. Patrick Pinto en Meurthe-et-Moselle avec 25,15 % des voix, mais également Michelle Jouenne (26,16%) qui avait posté une carte de France avec l’inscription: « la plus grosse poubelle d’Europe et elle recycle tous les détritus ». Mais aussi Yves Philippe (29,03%) qui a posté, entre autre, une photo où l’on voit un homme en train de  prier et sur son dos un cochon, sous titré « C’est toi qui voulait niquer la France? ».

Dans le canton du Perche (Loir-et-Cher), Marc-Antoine Andréani s’est classé second avec 30,22% des suffrages. David François qui parlait des « perversions » homosexuelles participera pour sa part à une triangulaire  (27,70 %). Isabelle Fesquet regrettait que « les autres races soient unies », ce qui ne l’a pas empêchée d’obtenir un score de 39,33%. Enfin Céline Duquenne qui accusait notamment Martine Aubry sur sa page Facebook d' »imposer les lois des musulmans sur Lille » accompagné d’un photomontage de la mère de Lille voilée, se qualifie également avec 24,55% des suffrages.

Estelle Gross et Maël Thierry 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*